A quoi ressemblera le magasin de demain ? | Globalease jQuery(function($){ $('#et-info-phone').wrap(''); });
Téléphone : 01 56 59 75 10 contact@globalease.fr
Tendance déjà largement amorcée avant la crise sanitaire, la digitalisation des points de ventes s’accélère, devenant désormais une condition sine qua non de survie à court terme pour tous les commerces, même les indépendants. Mais cette évolution va bien au-delà du développement du click & collect, elle revisite l’intégralité du parcours client.

Le défi du magasin connecté

Le consommateur attend une expérience fluide, du site marchand jusqu’au magasin physique. Celui-ci doit apporter des services et de la praticité. Les nouveaux concepts de vente en «phygital1» se multiplient, avec l’ambition d’apporter le meilleur du digital sur site physique. Objectif : faire revenir le client en magasin

Parce que le client reste le même qu’il achète sur le web ou en point de vente, le commerce tend désormais vers une intégration de plus en plus complète des canaux. Un client doit pouvoir s’informer en ligne sur les horaires, services et disponibilités des produits avant de se déplacer : on parle de web to store. Il peut aussi venir essayer un vêtement ou se faire conseiller sur un produit de haute technologie avant de finaliser son achat en ligne et se le faire livrer. Le point de vente tient alors lieu de show room.

L’expérience client se diversifie et s’enrichit. Les bornes de commande ou d’information, les vitrines et les miroirs connectés, les tablettes et les écrans constituent de nouveaux moyens de faciliter l’acte d’achat en boutique.

Les innovations digitales au service de l’expérience client

Dans son flagship londonien, la célèbre chaîne britannique de beauté et de santé Boots a installé un salon intégrant un studio photo et vidéo incitant les acheteuses à produire sur place leurs propres contenus et à les partager sur YouTube ou Instagram.

Dans le même esprit, aux Etats-Unis, Ray Ban propose en magasin une expérience de réalité virtuelle immersive permettant au client de personnaliser et choisir ses lunettes. Il peut ensuite partager le résultat avec ses proches sur les réseaux sociaux et leur demander leur avis.

De plus en plus de cabines d’essayage sont équipées de dispositifs RFID afin d’informer le client des autres tailles et coloris disponibles en magasin ou de suggérer des associations.

Face au boom des sites de e-commerce, le déploiement de ce type de technologie redonne un pouvoir d’attraction aux points de vente physiques. Parce qu’ils associent contact humain avec les vendeurs, possibilité de voir et de toucher les produits et nouvelles expériences digitales, les magasins de demain ont encore de beaux jours devant eux !

Le numérique facilite la gestion et la logistique

La technologie RFID2 sous forme de puce intégrée sur l’étiquette ou dans le produit lui-même garantit une traçabilité complète de chaque article, de la production jusqu’à la vente. Elle révolutionne la gestion des approvisionnements et des stocks, mais aussi de l’encaissement puisque le passage en caisse peut se faire en passant sous un portique, sans besoin de scanner les produits un par un.

Les étiquettes électroniques deviennent intelligentes. Le commerçant peut changer les prix depuis son bureau quand il le souhaite, afficher des promotions, mettre à disposition un QR code donnant au client accès à toutes les informations sur le produit (composition, provenance, conseils d’entretien…).

Les signaux que les étiquettes électroniques envoient, complétés par des prises de vues, peuvent alerter en temps réel sur les ruptures de produits. Comme dans les entrepôts ou les usines, l’internet des objets va révolutionner la gestion en magasin en alliant technologie RFID, étiquettes électroniques, écrans intelligents, capteurs et big data, pour une organisation unifiée et efficace.

Des besoins d’investissement accrus

Ces innovations entraînent des besoins de financement aussi bien pour les équipements (bornes et écrans, caisses connectées, réalité augmentée….) que pour l’interconnexion des systèmes entre eux et pour leur sécurisation face à d’éventuelles intrusions informatiques.

Ces technologies intelligentes ne sont plus réservées aux gros réseaux de distribution. Tout le secteur du retail est concerné. Globalease a un rôle de conseil auprès de ses clients pour les aider à choisir les solutions de financement « sur-mesure » répondant à ces nouveaux défis.

Cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager

Print Friendly, PDF & Email